Courte Longue Vie au Grand Petit Roi

Farce chantée pour marionnettes et orchestre
à destination d'un public familial (à partir de 9 ans)
Pour quatre chanteurs marionnettistes et trois instrumentistes 

Un roi, maître-chanteur, règne sur son peuple et son entourage par la mauvaise foi. Il force tout son petit monde à chanter. Jusqu’au jour où une professeure de philosophie, toute en modestie, et son marionnettiste unissent leurs forces et s’en vont lui tenir tête.
Par un ensemble de courtes scènes vives et incisives, Philippe Dorin évoque à la fois les rois de Shakespeare, l’Ubu d’Alfred Jarry, l’opérette. Avec la tendresse et la cruauté qui caractérisent son écriture, il livre une réflexion poétique et drôle sur l’envie, le pouvoir et le mensonge, qui semblent faire tourner le monde. Mis en scène par Neville Tranter du Stuffed Puppet Theater d’Amsterdam, qui conçoit également les marionnettes, les quatre chanteurs marionnettistes interprètent la fantaisie sonore, inventive et colorée, d’Alexandros Markeas. Accompagnés par trois musiciens d’Ars Nova, ils font apparaître des personnages hauts en couleur qui, par la voix et le mouvement, semblent prendre vie jusqu’à ce que marionnettiste et marionnette ne fassent plus qu’un.

Courte Longue Vie au Grand Petit Roi
Par Philippe Dorin, auteur

« Qui t’empêche de massacrer toute la famille et de te mettre à leur place ? » Mère Ubu
Comment trouver une fable qui associe le genre de l’opérette, le thème du pouvoir et l’utilisation de la marionnette ? La première image qui m’est venue à l’esprit est celle d’Ubu Roi. Parce que les personnages y sont des pantins dans un royaume de pacotille, et que la pièce paraît si difficile à monter au théâtre que seul un spectacle de marionnettes peut lui rendre toute sa force. 

La marionnette porte en elle-même la métaphore du pouvoir, dans le rapport qu’elle entretient avec son marionnettiste. En cela le travail de Neville Tranter (qui sera le metteur en scène du spectacle) est exemplaire, puisque, dans ses spectacles, la marionnette et son manipulateur n’y font qu’un. Moi aussi je veux que les situations dramatiques puisent directement dans ce rapport de force.

Mon désir est aussi que le recours à la voix chantée soit elle-même associée à l’intrigue du spectacle et que le pouvoir du maître chanteur s’applique aussi bien au sens propre qu’au sens figuré. Le « si » y fait autant figure de note de musique que de conditionnel.

Et enfin, à relire Ubu roi, ce qui saute aux yeux, c’est d’abord la liberté de langage. Un langage qui bouscule toute forme de style et qui ruine toute tentative de la part de son locuteur. Il faut trouver au roi une façon d’utiliser la syntaxe qui lui est propre, qui le rende ridiculement drôle et pathétique.
C’est autour de ces différentes pistes que j'ai écrit un livret d’un genre kaléidoscopique qui traite du mensonge, du pouvoir, de l’envie, de la traîtrise, de l’usurpation et de la haute idée qu’on se fait de soi à la tête de nos petits royaumes. 

Courte Longue Vie au Grand Petit Roi
Par Alexandros Markeas, compositeur

Mes expériences dans le monde de l'improvisation libre m'ont amené à m'intéresser aux modes de jeux para-instrumentaux, à toutes ces techniques que les musiciens utilisent pour produire des sons qui ne font pas partie du fonctionnement traditionnel de leur instruments. J'ai toujours senti une force théâtrale et poétique à ce type d'exploration, sonore mais aussi visuelle.

J'ai toujours cru qu'elle racontait une histoire d'amour entre l'instrument et l'instrumentiste, leurs moments de souffrance, de poésie, de fusion...
La proposition d'écrire pour un spectacle jeune public avec des marionnettes m'a tout de suite fait penser à cet univers musical si particulier.
L'idée première de ce projet est de s'inspirer des techniques de manipulation des marionnettistes et de les transposer dans l'univers instrumental pour obtenir des sonorités inhabituelles, inouïes, mais aussi pour attirer l'attention des enfants, pour les faire entrer dans un monde sonore foisonnant, magique, contrasté.

Pluies de perles sur cymbales, roulements de billes sur tambour, jonglages sonores, clarinette sous-marine, archet à grelots, pinces à linge sur cordes et autres curiosités sont au menu de cette fantaisie sonore qui n'exclut pas pour autant les mélodies envoûtantes et les rythmes effrénés. 
Les musiciens et les chanteurs sont tour à tour manipulateurs d'objets chantants et concertistes déchainés pour proposer ainsi au jeune public un voyage poétique et drôle.

  • Courte Longue Vie au Grand Petit Roi
    Extraits
  • Courte Longue Vie au Grand Petit Roi
    Markeas, Dorin

Alexandros Markéas

Musique Alexandros Markeas
Livret Philippe Dorin
Mise en scène et création des marionnettes Neville Tranter
(Stuffed Puppet Theater Amsterdam)

Direction musicale, Philippe Nahon
Direction artistique, Xavier Legasa

Chef de chant, Sylvie Leroy
Assistant à la mise en scène, Lucas Prieux
Simon Fritschi, création lumières et régie générale
Aurélie Chamouard, costumes

Compagnie Le Carrosse d'Or
Francesca Congiu, Soprano
Aurore Ugolin, Mezzo-Soprano
Paul-Alexandre Dubois, Baryton
Xavier Legasa, Baryton

Ars Nova ensemble instrumental
Éric Lamberger, Clarinette
Isabelle Veyrier, Violoncelle
Isabelle Cornélis, Percussions

Sur une idée de Xavier Legasa, commande du Carrosse d’Or et d’Ars Nova ensemble instrumental. Ce projet est porté par la Compagnie le Carrosse d’Or et Ars Nova ensemble instrumental, producteur délégué. Coproduction Ars Nova ensemble instrumental, le Carrosse d’Or, l’Opéra de Reims, le TAP - Théâtre Auditorium de Poitiers, les Petits devant les Grands derrière, la ville de Stains - Espace Paul Eluard. Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France / Dispositif d’accompagnements. Avec le soutien du Fonds de Création Lyrique, de l’Adami, de la Spedidam, de l’Association Beaumarchais-SACD, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France - Ministère de la de la Culture et de la Communication et de la ville de Saint-Denis. Avec le mécénat de la Fondation Orange. Remerciements à l’ARCAL. Ce spectacle est proposé dans le cadre de la Belle saison avec l’enfance et la jeunesse.