Entre Ciel et Terre

Ars Nova rencontre le Sirque

Ars Nova a toujours eu la curiosité d’explorer le fantastique répertoire contemporain pour percussions, à travers notamment ses concerts Percu-Temps. Cette année, Entre Ciel et Terre s’inscrit dans cette continuité avec quatre jongleurs de la compagnie du Sirque apportant une dimension chorégraphique au jeu des trois percussionnistes. 

L’espace se dessine au gré de la musique avec la performance millimétrée des jongleurs. C’est une approche ludique et humoristique d’esthétiques contemporaines au travers d’un spectacle à la fois visuel et sonore où les rythmes gestuels et musicaux entre jonglage et percussions sont à l’origine d’une véritable chorégraphie, bousculant la notion d’espace et de temps.

Le programme

Le programme musical offre une multitude de pièces captivantes et variées dans le panel d’instruments et le nombre d’exécutants. Les percussionnistes alternent la précision rythmique de Iannis Xenakis, la musique répétitive de Steve Reich, et passent entre autres par le maillon esthétique et musical de Toru Takemitsu reliant Orient et Occident. Au programme également, la mythique Musique de tables de Thierry de Mey, qui propose aux percussionnistes comme seul instrument... une table ! À la frontière entre le son et le bruit, capables d’un jeu rythmique aussi bien que mélodique, les percussions deviennent le miroir d’un jonglage prenant le large.

  • Percu-Temps
    Extraits et interview des artistes
  • Nagoya Marimbas
    Steve Reich

Steve Reich 
Thierry Deleruyelle 
Iannis Xenakis 
Toku Takemitsu 
Thierry de Mey

Martin Palisse, mise en scène
Philippe Nahon, direction musicale

Le Sirque (4 jongleurs)
Elsa Guérin, Luke Hallgarten, Caterina Boschetti, Alexis Rouvre, jonglage

Ars Nova ensemble instrumental (3 musiciens)
Isabelle Cornélis, Elisa Humanes, Christophe Bredeloup, percussions

Gautier Devoucoux, lumières
Marie Delebarre, régie orchestre

Production Le Sirque Pôle National des Arts du Cirque de Nexon et Ars Nova ensemble instrumental

Quantique ! Tel est le qualificatif qui m’est venu à l’esprit lors du formidable spectacle d’Ars Nova et le Sirque, en avant-première à Nexon. (…) Expérience visuelle et musicale d’une grande contemporanéité, projet artistique au symbolisme puissant, l’espace visuel et musical est exploré dans toutes ses directions ; simple point, lignes continues, surfaces géométriques, volumes multidimensionnels. L’espace-temps circassien est courbé, heurté, réconcilié enfin dans une parfaite concorde et harmonie entre esprit et intellect. Le choc esthétique et émotionnel peut dès lors percuter direct au coeur, brut de décoffrage, fort comme une première fois. Spectacle brillant, il n’est pas de ceux qui vous éblouissent, au sens de l’aveuglement, mais de ceux qui vous illuminent, éclairent et construisent notre chemin vers la connaissance, outil universel de dévoilement du mystère de la création. 

Fabrice Gerville-Réache, maire de Nexon